Une brève histoire du tracteur en Ukraine de Marina Lewycka | Une Russe à Paris
Une Russe à Paris

vendredi 14 mars 2008

Une brève histoire du tracteur en Ukraine de Marina Lewycka

Malgré le titre énigmatique aux airs de traité de fond de catalogue, Brève histoire du tracteur en Ukraine est un livre drôle et léger, un des plus grands succès en librairie en Angleterre de ces dernières années et déjà traduit en 32 langues. Dans quelques jours le livre sort en traduction française.

Histoire de deux soeurs qui essayer d'empêcher leur père octogénaire d'épouser une Vénus ukrainienne à la recherche du luxe occidental de cinquante ans sa cadette, Une brève histoire est une lecture succulente un brin hétéroclite, alliant passages drôlissimes à la Wodehouse, envolées lyriques sur les paysages ukrainiens, satire sociale sur les immigrés de l'Est, rebondissements et révélations de secrets de famille.

Marina Lewycka est née à la fin de la guerre de parents ukrainiens dans un camp de réfugiés à Kiel, en Allemagne, et a grandi en Angleterre. Elle est mariée, mère d’une fille aujourd’hui adulte et vit à Sheffield, où elle enseigne à Hallam University.

Au-delà de l'aspect humoristique, ce livre paraîtra plus sérieux et réfléchi à tous ceux qui ont des parents âgés qui tombent en enfance - ce côté enfantin et impuissant de la vieillesse est décrit ici dans un mélange très juste de tendresse, d'humour et d'amertume. Certains passages ne font pas rire, et c'est tant mieux. Quant au portrait de l'immigration ukrainienne (enfin, de sa deuxième vague), certains pourraient la trouver exagérée, voire caricaturale. Mais la force de la caricature est d'être basée sur la réalité qui, malgré la déformation, reste bien reconnaissable. La belle Valentina aux dessous en satin vert,

son mari ingénieur et son fils surdoué reflètent les épaves post-socialistes de la société de tous les pays de l'ex-URSS. A ce titre, ce livre devrait être lu par tous ceux qui sont animés par le désir d'épouser une femme "de l'Est". Bien qu'elles ne soient pas toutes des Valentina, le scénario "Vénus slave cherche informaticien français pas jeune pas beau pour déménager en France" reste tout de même très fréquent. Ce livre est la meilleure façon de perdre ses illusions...

Verdict: à lire dans le métro (temps de lecture: 2-3 jours de trajets, un peu plus si vous décidez de le lire en version originale). A conseiller à vos amis amoureux de l'Est, et à tous ceux qui peinent à accepter que les parents vieillissent.