(Restos) Le Marcab: luxe, goût et volupté | Une Russe à Paris
Une Russe à Paris

mercredi 17 décembre 2008

(Restos) Le Marcab: luxe, goût et volupté

Certes, c'est la crise, et il paraît qu'obtenir une réservation dans les meilleurs restaurants de New York n'est plus un problème... Mais à Paris, les nouveaux restaurants continuent à s'ouvir! Comme Le Marcab, une très belle découverte dans le quartier Pasteur/Vaugirard qui commence à être prisé par les restaurateurs, surtout depuis l'arrivée de Thierry Burlot. Nom curieux, Le Marcab est tout simplement la contraction des noms de famille des deux associés (Saint-Marc et Ab?? Abry?) - et, en tout cas, une bonne trouvaille pour le référencement Google, même si les humains tendent plutôt à le lire comme "marcage" ou "marco polo".

Ouvert le 12 novembre dernier, Le Marcab est déjà taxé d'un décor "hype et bling bling" - que, pourtant, j'adore. J'en déduis donc que ce n'est que du bon goût... Décoré dans des tons gris, brun et or, avec des banquettes royalement hautes et confortables et un vrai effort sur les détails et les finitions (tout, du poivrier à la barre qui tient les lourds rideaux gris, est parfait), Le Marcab réjouit aussi par la qualité de son service, sympathique, efficace et pas guindé, et - bien sûr! sinon ce ne serait qu'un demi-succès - par la qualité et l'inventivité de sa cuisine.

De l'extérieur, on ne voit qu'une salle un brin sombre, très design, avec ces deux chandeliers qu'un fil invisible retient au beau milieu de la fenêtre. Des banquettes au tissu imprimé, un très beau bar... La deuxième salle est encore meilleure! Toujours le même décor, mais, en plus, un lustre absolument fantastique (qu'est-ce que j'aimerais en avoir un comme ça!): les détails du lustre ne sont pas reliés entre eux, mais flottent dans l'air, indépendants les uns des autres. La photo ne lui rend absolument pas justice, mais c'est une vision absolument magique. D'ailleurs, la lumière est très travaillée - les plats ne sont pas plongés dans le noir, comme dans certains restos un peu "hype", mais elle n'inonde pas non plus les convives en quête d'intimité. Un petit aperçu de la déco en vidéo:




Côté cuisine, ça en jette tout autant. Au début, on est effrayé par la sophistication des plats ("médaillon de lotte, crème de bacon et fèves blanches", n'est-ce pas un peu trop?) - puis, on se décide! Résultat: un Magret de canard "Apicius", mousseline de carotte à la citronnelle et navets glacés au cumin (photo à droite) est délicieux, tendre et entouré d'une sauce douce qui se marie parfaitement avec le plat. Les navets manquent un peu de goût, mais prennent avec joie celui de la sauce! Le magret est de qualité, parfaitement cuit (rosé, comme demandé) et tendre. Le filet de bœuf poêlé au satè, échalotes confites et darphin de pommes de terre fut si bon que je n'ai pas pu en goûter une miette... sauf le darphin, excellent dans le style "rösti design". Ne zappons pas le dessert! Il n'y a plus de terrine de fromages, mais le plateau de fromages fait bien l'affaire, avec toujours des produits de grande qualité (c'est bien connu, c'est la moitié de la réussite du plat!). Quant à moi, je goûte la Salade d'oranges épicées et sorbet cacao (photo à gauche), mariage inattendu mais totalement maîtrisé! Les oranges aux épices (qui rappellent un peu le thé de Noël de Mariage Frères) sont plongées dans une petite "soupe" de jus; le sorbet de cacao est déposé par dessus - son goût, très concentré en cacao et presque pas sucré, fait ressortir celui des oranges. "Cerise" sur le gâteau - une framboise bien sucrée et juteuse, en plein hiver... Subtil! Pour accompagner le tout, une corbeille de pain (baguette/baguette aux céréales, très bonne) et une bonne bouteille de vin. Une soirée parfaite!

En pratique:

Le Marcab
225 rue de Vaugirard (face à la station Volontaires)
75015 Paris
Tel. 01 43 06 51 66
Formule 35€ (entrée, plat, dessert).

Lire aussi une critique chez CroqueCamille, avec plein de (très belles) photos!
--------------
Si vous avez aimé cet article, vous pouvez vous abonner à la rubrique "Resto et gourmandises" en cliquant ici, ou bien voir mes autres bonnes adresses parisiennes.