(Restos) Krung Thep, l'un des meilleurs thaïs de Paris | Une Russe à Paris
Une Russe à Paris

dimanche 14 juin 2009

(Restos) Krung Thep, l'un des meilleurs thaïs de Paris

Une fois n'est pas coutume, j'ai pointé le nez dans un arrondissement à deux chiffres qui n'est pas le 14e ou le 15e pour une petite balade entre Oberkampf et Belleville couronnée par un dîner chez Krung Thep, un excellent restaurant thaï situé en bas du parc de Belleville dans le 20e. En se promenant, on a vu passer une bonne dizaine de restaurants où l'on aurait bien dîné, mais qui ne nous ont pas détourné du but du voyage... Car, finalement, les signes extérieurs d'un restaurant où l'on mange bien varient d'un pays à l'autre (combien de Russes j'ai vu faire fi devant des petits restos et cafés adorables sous prétexte que la déco avait l'air viellot ou qu'ils étaient petits? Pour eux, la déco d'un bon restaurant, ce fut le café Costes...) En Italie (du moins, dans le centre du pays et surtout dans les grandes villes), je me fie toujours aux nappes à carreaux rouges, toujours un signe d'une cuisine familiale et sans chichis, succulente et pas chère, faite avec des produits venant des villages des alentours...

J'ignore quels sont les signes d'un bon restaurant thaï en Thaïlande. Je sais, en revanche, qu'aucune personne saine d'esprit n'aurait songé à pousser la porte de Krung Thep: la devanture non seulement ne paie pas de mine, elle peut difficilement être qualifiée de devanture tant on a l'impression qu'il s'agit d'une antenne du PS désaffectée. Sur la porte, quelques stickers indiquent une sélection Gault et Millau datant de 1999 (qui doit être l'année où le copain qui nous y emmène y est allé pour la dernière fois), mais aussi un sticker du Télérama Sortir 2009 (things are looking up!)

A l'intérieur, les serveuses affairées ne font guère attention aux clients, nous occupons notre table en nous pliant en quatre (impossible d'éviter de heurter le dos du gros mangeur assis derrière nous) - il s'agit de grimper sur une sorte de banquette/perchoir pour s'assoir autour d'une table basse thaïlandaise, montée à la hauteur d'une vraie table (la constrction est aussi alambiquée que cette phrase). En général, tout le monde décrie Krunt Thep pour son service peu aimable, mais j'ai trouvé les serveuses plutôt sympa, l'une a même eu la patience à nous répéter dix fois comment on dit "merci" en thaïlandais (c'est très dur, mais si l'on l'imagine prononcé avec un accent polonais, ça donne quelque chose comme "kaponka").

La carte doit avoir cent cinquante références, entre entrées, salades, plats, soupes et desserts - nous goûtons donc une salade au pamplemousse, absolument exquise et où le pamplemousse a un goût légèrement différent de celui que l'on connaît; ainsi qu'une salade à la papaye verte, très fraiche - une sorte de coleslow thaïlandais moins la mayonnaise (heureusement). Nous n'avons que des fourchettes et des cuillères - il faut demander les baguettes. Nous enchaînons sur du bœuf sauté aux noix de cajou, ainsi qu'un plat de beignets de soja aux légumes, très joliment présentés et aussi parfumés que les entrées, bien que je trouve le bœuf un peu trop cuit à mon goût. En dessert, une mangue fraîche à tomber par terre (j'ai fini par travailler le noyau au corps!) et des gâteaux au riz gluant emprisonnés dans des feuilles de bananiers, exquis.

Le restaurant n'est ouvert que le soir, aussi profitez de ces soirées d'été pour faire une balade et prendre un apéro dans Belleville avant d'y aller! A essayer absolument:  le fait que la qualité soit restée la même depuis plus de dix ans plaide en leur faveur... Réservation indispensable.

En pratique:

Krung Thep
93 rue Julien Lacroix
75020 PARIS
T 01 43 66 83 74
Métro Belleville, Pyrénées
Ouvert de 19h30 à 22h30
A la carte 25€