Yael Naim: concert à la Boule Noire | Une Russe à Paris
Une Russe à Paris

vendredi 30 novembre 2007

Yael Naim: concert à la Boule Noire

Yael Naim est probablement LA révélation de cette rentrée musicale: son deuxième album (éponyme), est une vraie réussite (encore merci à Télérama pour sa critique très juste - je sais, je me répète, et je tiens à répéter, tant que j'y suis, que je ne travaille pas pour Télérama, même si j'aimerais bien - je dis ça, je dis rien, on ne sait jamais...)

Inspirée donc par la critique de Télérama, j'ai écouté quelques extraits sur le myspace de Yael Naim. Entre entre la pop inventive, le folk etle jazz, Yaël Naim chante dans un doux mélange d'anglais, de l'hébreu et de français. Si je ne suis pas vraiment fan de New Soul, le premier single de l'album (sympathique, mais vraiment trop simple pour moi du point du point de vue musical), j'ai bien apprécié la reprise de Toxic de Britney Spears (tiens tiens, Yael Naim a donc de l'humour et du style!), et Paris a fini par me convaincre: je vais la voir en concert à la Boule Noire!

Eh bien, eh bien? C'est génial!! J'irai même jusqu'à dire "j'ai tripé comme jamais" :-) Certaines chansons, comme Too long, sont magnifiques, remplies d'une énergie nouvelle qui vous envahit très vite. Celles que j'ai déjà entendues gagnent beaucoup en version concert: c'est beaucoup plus original et tellement moins lisse que sur le CD! Ainsi, Toxic bénéficie de la présence de Spleen et se transforme en un duo loufoque et sonore plein de charme; quant à New Soul, il gagne en énergie et rappelle étrangement les gospels, avec tout le public qui se met à battre le rhytme et un sentiment de joie totalement irrépressible qui vous eng

Quelques reproches tout de même (vous savez bien que j'ai une âme de critique): la première partie! Déjà, on vous fait attendre 45 minutes (sympa pour ceux qui ont dû partir plus tôt du bureau sous les regards réprobateurs des collègues), et ensuite on nous a servi un jeune homme nommé Clément complètement indigeste qui nous a torturés encore 20 minutes... A un point, on avait bien envie de se casser! Deuxième reproche, le son: à peine trop amplifié pour une si petite salle; et les réglages donnaient l'impression que tous ceux qui approchaient le micro avaient un cheveu sur la langue (sauf si c'est un mode de recrutement de chanteurs, mais j'en doute). On finit par s'habituer, mais au départ ça étonne.

Faut-il y aller? Trois fois oui!!! Si vous avez aimé le CD, vous adorerez le concert. Si vous n'avez pas écouté le CD, le concert est la meilleure façon de connaître Yaël Naim. Si vous vous en foutez complètement mais aimez bien avoir de quoi parler lors des dîners mondains, allez-y, car on en parle beaucoup en ce moment. Si vous n'êtes jamais invité à des dîners mondains, allez-y, et on vous y invitera peut-être...

A voir également: le site web de Yael Naim
Vous pouvez écouter son album gratuitement sur Deezer.

Jusqu'au 8 décembre

20:00
120 boulevard de Rochechouart, Paris, 75018
Coût : 19,80 (réduction adhérents FNAC), placement libre

www.laboule-noire.fr, M° Anvers/Pigalle

Yael Naim sera de retour, à La Cigale cette fois-ci, du 7 au 9 avril 2008: réservez vos places!

Update 10/01/2008: vous trouverez la traduction de la chanson Paris (hébreu--> français) ici.