Design contre Design au Grand Palais | Une Russe à Paris
Une Russe à Paris

jeudi 13 décembre 2007

Design contre Design au Grand Palais

Je me suis fait la réflexion il y a peu : ça y est, le design est rentré dans la culture populaire ! Enfin, la culture populaire parisienne, du moins… Une consécration au Grand Palais (qui fait tout de même ce qu’il y a de plus abordable et pédagogique en terme d’expos grand public), ce n’est pas rien ! Le choix des œuvres est plutôt intéressant, pas mal d’œuvres très récentes, une certaine mise en perspective avec des objets plus anciens (sur des thèmes transversaux tels la ligne droite, la courbe, etc.) - j'adore j'adore j'adore! Parmi mes préférés, Table fleur avec tapis - Ombre chinée de table marguerites (2001 - Hubert Le Gall), Pools & Pouf! de Robert Stadler (2004); la table Cinderella de Jeroen Verhoeven (2005), ou encore la Commode Chest of Drawers de Remy Tejo (1991), pour n'en nommer que quelques uns (faites défiler les photos!).








Cette dimension populaire a néanmoins un prix : on vise ici le spectaculaire, on cherche la facilité… et la concision. Design contre design fait dont partie des « expos parisiennes de moins d’une heure ». Ceux qui en veulent plus n’ont qu’à acheter le catalogue, là, vous en avez pour une semaine, c’est dire s’il y a peu d’explications dans l’exposition elle-même. Je ne puis m’empêcher de parler ici d’un autre fléau des « grandes expositions » : les audioguides. De plus en plus de gens succombant à cette invention (très utile, du reste, surtout lorsque vous ignorez tout du sujet), et les musées en profitent… Il y a de moins en moins d’explications sur les murs, et les audioguides coûtent de plus en plus cher ! Au Grand Palais, ils ont même osé nous dire qu’il faut prendre l’audioguide car il n’y avait « pas grand-chose comme explications »…

Du coup, je préfère de loin le Musée des Arts Décoratifs, bien plus fourni, mieux organisé, plus inventif dans la mise en scène, et qui propose des audioguides gratuits ! Encore une fois, ce n’est pas seulement une question d’argent (même si 10 euros d’entrée + 5 euros d’audioguide pour trois salles et demie d’expo, c’est presque insolent), mais surtout d’attitude vis-à-vis de nous, pauvres visiteurs avides de design et de connaissances !

Faut-il aller la voir ? Oui, si vous cherchez une expo pas prise de tête à voir avec des copains et que vous jugez les œuvres d’après le critère « ira/ira pas bien dans mon salon » (attention, ce n’est pas péjoratif, je fais ça très souvent moi-même !) Oui, si vous êtes seul(e), aimez les audioguides et vous en foutez d’être pris pour une vache à lait par le Grand Palais. Et non, si vous avez un peu plus de temps (de temps tout court et de temps de cerveau disponible) et que vous n’avez encore jamais visité le Musée des Arts Décoratifs – commencez plutôt par celui-là ! Vous en apprendrez bien plus sur le design et son évolution…Et oui, si vous êtes bien calé en histoire du design mais n'avez pas le temps d'aller voir les dernières pièces dans des galeries! Ouf, je fais trop de consignes! :-)

A voir/ à lire sur le sujet: la designer Inga Sempé visite Design contre Design (video); la critique de Connaissance des Arts; un autre point de vue intéressant.