Vissotsky ou le vol arrêté aux Bouffes du Nord | Une Russe à Paris
Une Russe à Paris

jeudi 20 décembre 2007

Vissotsky ou le vol arrêté aux Bouffes du Nord

Vladimir Vissotsky (Владимир Высоцкий) est une grande figure de la culture populaire russe (il n'y a là rien de péjoratif) - si vous voulez une comparaison, quelque chose entre Serge Gainsbourg et John Lennon, avec des chansons à la Brel. Poète, chanteur, acteur, il a vécu une vie aussi courte que remplie... Tout l'URSS connaissait ses chansons parfois insolentes vis-à-vis du régime et donc interdites. Le 25 janvier 2008, il aurait eu 70 ans.

Pour le rappeler à vie, Marina Vlady - actrice et écrivain qui fut la dernière femme de Vissotsky - adapte son livre "Vladimir ou le vol arrêté" au théâtre. Sur scène, entourée de musiciens, elle raconte, chante en français et en russe, danse... Le regard de Volodya la poursuit. Marina Vlady, elle, a 70 ans, et je dois dire que je n'ai qu'une envie - pouvoir être aussi belle quand j'aurai son âge... Sincèrement, elle est incroyable, toujours aussi belle, élégante, bonne conteuse au sens de l'humour ravissant.



Marina Vlady chante pour la première fois ces chansons écrites par Vissotsky, elle les travaille, tente de trouver sa propre intonation, ne se contente pas d'imiter... J'ai vraiment beaucoup aimé! Pour ceux qui ne connaissent pas du tout Vissotsky, le spectacle est quand même intéressant, c'est non seulement une bonne introduction à l'oeuvre de Vissotsky, mais aussi une belle (et tragique) histoire d'amour: je ne sais pas pourquoi, ça provoque en moi le même sentiment que celui que j'ai eu en regardant "La vie des autres" - une histoire d'amour entre deux artistes dans un état totalitaire sans merci.

Et voilà la même chanson que vous avez entendu tout à l'heure par Vissotsky lui-même:



Faut-il y aller? Si vous vous intéressez à la culture russe, vous devez connaître Vissotsky, car il ne fut pas une seule maison où l'on n'écoutât pas ses chansons en cachette. Et aussi, allez-y si vous n'êtes jamais allé au théâtre des Bouffes du Nord, c'est assez particulier et très joli, c'est un peu la Venise des théâtres parisiens, avec ses balcons volontairement délabrés et les murs qui se souviennent de tout.

A lire également: "Vladimir ou le vol arrêté", le livre de Marina Vlady, très bien écrit et très émouvant (la traduction russe est disponible gratuitement ici).
A écouter: des chansons de Vissotsky en français ici.

En pratique:
Théâtre des Bouffes du Nord
jusqu'au 10 janvier 2008
Durée: 1h
Tarif: de 12 à 24 euros (n'hésitez pas à prendre les places à 12 euros, ça ne change rien)

Mini-site consacré à la pièce: www.vlady-vissotsky.com