Les Compères, parc Georges Brassens | Une Russe à Paris
Une Russe à Paris

dimanche 17 février 2008

Les Compères, parc Georges Brassens

Depuis mon déménagement en mai dernier, je commence à connaître assez bien ce quartier bien sympathique du 15e, entre Pasteur et Convention. Aussi, quand je vois dans le blog de Caroline Mignot qu'il y a un nouveau restaurant qui a ouvert ses portes près du parc Georges Brassens, je fonce! Bon, c'est vrai que Caroline Mignot dit aussi que le restaurant se trouve dans un "coin paumé du 15e". Je me vexe d'abord, puis reconnais qu'elle a raison: le coin est effectivement un peu paumé (y a que le bus là-bas, et en plus c'est juste en face de la Préfecture, pas exactement le coin le plus animé le soir), et 20 minutes à pied quand on oublié son bonnet à la maison et qu'il fait un froid de canard, c'est pas toujours de la balle! Mais je me dit que ça vaut bien le coup, et qu'un bon restaurant qui accepte votre réservation "vers 21-21h30" faite à 20h48 un samedi soir, ça se fait et ça se fête!

Les Compères est en effet tout nouveau: les clients sont peu nombreux, le service, très (voire trop) décontracté - la serveuse ne connaît ni la carte des vins ("Le Corbières, on ne sait pas d'où ça vient"), ni la carte elle-même ("La pannacotta, il y a 4 saveurs, alors là je crois que c'est du caramel, du chocolat, des fruits rouges, et puis ça je sais pas, vous me direz"); et on ne peut pas encore avoir une fiche car le tampon n'est pas arrivé! Va pour les débuts, tout ça n'est pas bien grave. On trouve un serveur qui connait ses vins et nous propose d'en goûter un, (le Corbières en question a d'ailleurs été pas mal du tout!). Passons à table!



La salade aux tomates confites, artichauts marinés, asperges vertes cuites et un oeuf "Hervé this" (une sorte d'œuf mollet vraiment très bon) est plutôt réussie, il y a à peine trop d'huile, mais rien de grave. La selle d'agneau au gratin dauphinois (viande goûtue et à la cuisson parfaite, rosée comme demandé, et un gratin à se lécher les doigts) ou le filet de bar (aux petits légumes, car il n'y avait plus de risotto aux champignons!) sont parfaits tous les deux! Rien à redire sur les plats, les produits sont très bons et la réalisation, maîtrisée. Le dessert, une pannacotta: en fait, ce sont quatre petites verrines aux saveurs différentes (la quatrième, c'était du miel). La texture est un peu trop riche, plus proche d'une crème brûlée, mais on finit l'assiette!

Au final, une très bonne adresse de quartier aux prix raisonnables (formule déjeuner 12 euros, à la carte 20-30 euros; les prix des plats oscillent entre 13 et 20 euros), qui mérite d'être connue des voisins, peut-être davantage pour un déjeuner (il paraît que c'est très ensoleillé en journée) ou un dîner casual. Il il ne manque plus que la serveuse ait un peu plus de métier ("Alors, c'était quoi? - elle met le nez dans notre assiette. "Du miel". "Ah bon" - elle fait une moue dubitative), et ce sera parfait! La sélection des vins au verre mériterait d'être étendue, j'espère que ce n'est qu'une question de temps.

Les Compères
32 rue Dantzig (à l'angle de la rue des Morillons)
75015 PARIS
T 01 45 33 72 71
Métro Convention