(Restos) L'Entrecôte, roi du steak-frites | Une Russe à Paris
Une Russe à Paris

mardi 28 octobre 2008

(Restos) L'Entrecôte, roi du steak-frites

On sait depuis longtemps que le steak-frites est un plat national (jetez un coup d'oeil sur Stephen Clarke si vous l'ignoriez). Au titre de capitale, Paris se doit donc de représenter le meilleur du national (pfff). Voici donc une institution, un monomanique du genre et le mètre étalon du steak-frites - le Relais de l'Entrecôte. Monomanique, car il ne propose qu'un seul plat (vous avez deviné lequel), de la salade, de l'eau, du vin, et une multitude de desserts. Pour la petite histoire, il s'agit d'une entreprise familiale - le restaurant exite donc dans quatre villes françaises; les enfants se sont brouillés et chacun a fait son chemin... L'Entrecôte d'origine est celle qui se trouve porte Maillot; quant à moi, j'ai essayé celle de la rue Marbeuf!

Pas de réservation: il y a donc toujours une queue devant l'enseigne de l'Entrecôte. Mais le service est ultra-rapide pour cette formule plus simple que McDo (et sans aucune comparaison pour le goût) et une demi-heure après, nous sommes enfin à l’intérieur et
nous installons à côté d’une grande tablée d’amerloques dont quelqu’un a oublié de baisser le volume. L’Entrecôte est mentionné dans quantité de guides et il y a toujours beaucoup de touristes, et en même temps il y a peu de restaurants qui soient aussi parisiens ! Les commandes sont acceptées jusqu’à 23h30, et ça ne désemplit pas même en semaine… C’est dire la popularité de l’endroit, idéal pour un dîner après un spectacle (le Théâtre des Champs-Elysées, ainsi que la Comédie et le Studio éponymes sont juste à côté) ou un ciné (Gaumont Ambassade/Marignan à deux pas).

Mais passons à table. Au lieu de la carte traditionnelle, on vous demande d’emblée la cuisson de votre entrecôte (un S est tout de suite noté sur la nappe en papier) et vous apporte de la salade romaine (salade verte, noix, vinaigrette – ça se tient !). Les plats arrivent suffisamment vite pour que vous n’ayez pas le temps d’entamer le pain. La viande est coupée en tranches et arrosée généreusement de sauce un peu verte dont les ingrédients ne sont jamais divulgués mais où d’aucuns sentent une pointe de moutarde, d’autres soupçonnent des herbes à la pesto, et tous s’accordent sur la quantité d’huile (ou du beurre ?) utilisée. A côté, les frites fines, dorées et croustillantes sont absolument délicieuses (je suis en train de réfléchir si elles ne détrôneraient pas les frites belges…). Une fois que vous avez terminé votre assiette, on vous ressert avec des frites fraîches et de la viande – au final, les petits estomacs restent sans dessert ! Les desserts, justement, qui sont censés être fabuleux (j'aurais bien été tentée par le vacherin ou le soufflé à la fraise avec son coulis de citron) mais que je n’ai pas goûtés.

Au final, un endroit plutôt bruyant mais très convivial (les serveuses sont adorables, et certaines doivent travailler là depuis le lancement), la formule salade-entrecôte-frites (env.30€), imbattable, et les horaires - parmi les plus flexibles à Paris.

En pratique:
L'Entrecôte
15,rue Marbeuf
+33 1 49 52 07 17
----
Si vous avez aimé ce billet, vous pouvez vous abonner à la rubrique "Resto et gourmandises" en cliquant ici, ou bien voir mes autres bonnes adresses parisiennes